Migraine, maux de tête, céphalées : pourquoi ces maux ?

Phénomène courant, la migraine touche une personne sur huit en France. Un pourcentage inquiétant quand on sait que cela peut nuire au bien-être et conduit à une condition de vie difficile. Face à cette problématique, les antalgiques doivent être prises modérément, auquel cas ils risquent d’être inefficaces. Ce billet décortique les causes des maux de tête, des migraines et d’une céphalée afin d’appliquer les traitements adéquats.

La migraine : reconnaitre les symptômes

La migraine peut arriver à n’importe quel moment sans vraiment le pressentir. Quoi qu’il en soit, certaines personnes reconnaissent des signes qui indiquent qu’ils vont peut-être attraper un mal de tête. En outre, la vision devient plus ou moins trouble, la victime peut avoir l’impression de voir des traits de couleurs ou des éclairs. Cela peut également s’accompagner de problèmes diction et une sensation de lourdeur des membres.

Comment savoir que la migraine est en train de s’installer ?

Parfois un mal de tête ne dure quel quelques heures, mais il peut s’étaler sur plusieurs jours. Le sujet ne ressent pas forcément de la douleur dès les premiers instants. Etrangement, sa tête devient lourde et il entend des claquements dus aux pulsions des neurones. Lorsque l’intensité de la migraine augmente, le sujet peut alors ressentir de la douleur. Il se sentira dans un état de mal-être puisque cela s’accompagne de nausées, voire de vomissements.

Quelles sont les causes des céphalées ?

Les mécanismes de la migraine sont encore difficiles à cerner, mais les spécialistes reconnaissent les facteurs qui déclenchent cette maladie. Les céphalées surviennent périodiquement chez certaines personnes souffrant de stress ou de fatigue chronique. Des éléments environnementaux comme la pollution, l’effet de serre, les changements climatiques peuvent également engendrer des maux de tête. Par ailleurs, la consommation de boissons excitantes comme le café ou l’alcool peut également rendre une personne migraineuse. Enfin, certaines personnes insupportent l’aspartame, le chocolat au point où elles peuvent attraper une céphalée dès qu’elles les consomment.

Céphalées : les signes qui doivent alerter

Les personnes souffrant de céphalées peuvent manifester des signes inquiétants comme un vomissement accompagné d’un étourdissement. Cela peut parfois signaler la présence d’une tumeur du cerveau, d’un traumatisme crânien ou d’une commotion cérébrale. Dans ce cas, ne tardez pas à consulter votre médecin. Si la migraine est aussi accompagnée d’une sensation de picotement dans le bras, cela peut être un signe avant-coureur d’un accident vasculaire cérébral. Attention également aux migraines douloureuses qui surviennent au 3ème trimestre de grossesse. Ce symptôme peut signaler l’existence d’une pré-éclampsie chez la femme enceinte. Si elle n’est pas prise en charge à temps, elle peut entrainer la mort de l’enfant ou de la mère. Le diagnostic de la pré-éclampsie se fait par une analyse de l’urine. Par ailleurs, si vos maux de tête deviennent fréquents suite à un accident, il y a de fortes chances qu’il y une rupture d’un vaisseau sanguin causant ainsi un hématome cérébral. Enfin, si la victime rentre dans un état d’inconscience, cela peut cacher une tumeur cérébrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *