Lumière sur la perte de cheveux

Il faut retenir le fait que perdre un peu de cheveux tous les jours est un phénomène tout ce qu’il y a de normal. Il ne faut pas s’inquiéter pour dix malheureux poils qui s’en vont… Mais là où il faut s’alarmer, c’est lorsqu’on les perd par paquet et qu’on en retrouve un peu partout dans la maison ou même au bureau.

Le cycle de vie du cheveu

Pour mieux comprendre le fonctionnement de tout cela, parlons un peu du cycle de vie du cheveu. En premier, la croissance qui dure de 2 à 7 ans, à coup de poussée régulière de la tige, puis, la phase de régression de 20 jours environ pendant laquelle la pousse s’arrête. Ensuite vient la phase du repos et enfin, le cheveu meurt, tombe et aussitôt remplacé par un autre qui pousse à sa place. Ces actes se déroulent à peu près 25 fois dans la vie d’une personne normalement constituée. Le quota est le suivant : 85 % des cheveux d’un individu en bonne santé sont en phase de croissance, 2 % sont dans la phase repos et 10 % dans la phase chute. Aussi, logiquement, si le cycle se passe bien, on devrait tous avoir des cheveux toute notre vie. Mais dans le cas où les cycles se déroulent trop vite, les cheveux tombent plus vite aussi et la calvitie peut se pointer.

Mais pourquoi ce dérèglement ?

De nombreuses personnes, malheureusement, perdent jusqu’à 60 cheveux par jour, voire davantage. Et si cela se produit pendant 4 mois consécutifs, on peut parler de réel problème capillaire. Des carences nutritionnelles, des maladies telles que la teigne, l’effluvium télogène, la pelade, des médicaments, la chimiothérapie, la radiothérapie et d’autres facteurs encore peuvent être à l’origine de telles pertes. En effet, il peut arriver qu’une personne présente une absence des racines de cheveux ou une anomalie de la tige du poil. Chez l’homme, c’est souvent dû à un problème héréditaire et hormonal, fréquemment en raison d’un excès de sébum. La croissance pilaire s’emballe, les follicules se multiplient à grande vitesse et la perte de cheveux s’installe bel et bien. L’alopécie, hélas, peut être irréversible dans certains cas. Ce sont surtout les hommes qui en sont touchés.

Réagir

Lorsqu’on perd abondamment ses cheveux, la première réaction est d’aller consulter un dermatologue. Il procédera peut-être à une prise de sang ou préconisera un bilan de santé afin de déterminer la cause exacte de l’alopécie, probablement une carence en fer ou un problème de thyroïde. Mais lorsqu’on est en automne, il ne faut pas s’alarmer, on perd un peu plus de cheveux en cette saison. En cas de grossesse, opération récente, arrêt de pilule ou autres causes aussi évidentes, il n’est pas nécessaire d’aller voir un spécialiste, il suffit de s’armer de patience et souvent, au bout de quelques mois, sans médication ni quelconque soin, la repousse se fait normalement. Entreprendre des soins, peut inadaptés, peut aggraver la situation ou créer d’autres soucis. Dans le doute, une consultation est la meilleure option.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *