L’alcool fait grossir : pourquoi ?

Les diététiciens sont tous d’accord sur ce point. La consommation d’alcool ne vous aidera pas à perdre du poids. L’alcool est lié aux graisses au sucre. Comment ?

L’alcool en chiffres

L’Organisation mondiale de la Santé (l’OMS) estime qu’une consommation raisonnable d’alcool est évaluée à 14 verres de boissons alcool par semaine pour les femmes et 15 verres pour les hommes. En d’autres termes, vous êtes autorisés à boire moins de trois verres par jours. Cependant, si vous voulez perdre du poids, il est préférable de ne pas en consommer du tout.

L’alcool est-il nocif pour la santé ?

Un verre de vin rouge tous les jours n’est pas nocif pour la santé. Certains médecins le recommandent même d’en boire avec modération. Le vin améliore la circulation sanguine et les tanins permettent à l’organisme de fixer les bons cholestérols. Ce n’est pas l’alcool qui est néfaste pour la santé, car une fois ingéré, le foie s’efforce de l’éliminer. Ce travail transforme l’alcool en substances favorisant la formation d’acides gras ainsi que le ralentissement de la combustion des graisses.

L’alcool fait disparaitre la sensation de satiété

La consommation d’alcool renforce l’appétit et minimise la sensation d’être rassasié. En consommant de l’alcool, on a tendance à manger plus et à boire plus, et ce, malgré les calories que nous avons déjà ingurgitées au cours des autres repas. Dès qu’on mange, l’hypothalamus ordonne la sécrétion de l’hormone qui régule l’appétit. En consommant de l’alcool, l’activité de l’hypothalamus est perturbée et l’on a tendance à avoir toujours faim même si l’on vient de manger.

L’alcool peut produire des calories inutiles

Un verre d’alcool produit environ 70 et 80 calories. Une soirée bien arrosée augmente la consommation calorique à plus de 500 soit le quart de la ration quotidienne de calories. Un verre de vin rouge apporte 100kCal à l’organisme, un verre de champagne produit 120kCal, et 15 cl de Vodka apporte 122kCal. Un verre de Whisky produit 380kCal. Ce sont, cependant, des calories vides, qui ne servent à rien. Quand il se dégrade, il y a trois phénomènes qui se produisent. Le métabolisme des glucides se trouve perturbé, l’organisme produit de l’acide urique qui favorise l’apparition des crises de gouttes. Mais surtout, la consommation excessive d’alcool favorise le stockage des mauvais gras.

L’alcool fait disparaitre la lypolise

L’alcool empêche l’organisme d’éliminer le gras stocké dans l’organisme. En effet, les molécules des acides gras ne sont plus cassées et continuent de s’accumuler dans l’organisme, surtout au niveau du ventre. En buvant, le sucre n’est plus rejeté par l’organisme et n’est pas non plus utilisé comme source d’énergie. Même si vous consommez peu de nourriture riche en sucre, quand vous buvez, le sucre se transforme rapidement en graisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *