Dans quel cadre peut-on faire le test de paternité ?

En France, le test de paternité peut se pratiquer de deux manières. La première est ordonnée par un tribunal afin de trancher sur la filiation. Les tests peuvent aussi être effectués dans le cercle privé. Si vous vous demandez pour quelle raison faire appel aux tests, les prochains paragraphes sont pour vous.

Les raisons qui poussent à commander un test de paternité

Plusieurs cas peuvent justifier le recours au test de paternité. Les personnes demandent cette manipulation génétique auprès d’un laboratoire privé afin de lever les doutes sur leur origine. Il est également envisageable de procéder à un test de paternité prénatal. En d’autres termes, l’examen comparé du sang ou de l’ADN permet au père que l’enfant qui va naître est bien de lui. Pour les parents ayant eu recours à une fécondation in vitro, le test permet de vérifier une éventuelle erreur dans la manipulation. Sachez que les tests peuvent être effectués dans un cadre purement privé. Dans tous les cas, il faudra tout simplement disposer d’échantillon d’ADN ou de sang pour lancer une analyse comparée.

Suite à une décision du juge de tribunal d’instance

Les tests faits à titre privé n’ont pas de valeur juridique. Pour que les résultats soient reconnus par un tribunal, il faut que le test soit ordonné par un juge. Ce dernier donnera les détails de la démarche à suivre. Outre le test ADN ou l’analyse de sang, il faudra aussi apporter d’autres preuves matérielles telles que les photos pour justifier une filiation. Le prélèvement des échantillons devrait être fait de manière à respecter les conditions fixées par un tribunal d’instance. Les personnes concernées doivent donner leur accord. La jurisprudence indique que le test a permis de dénouer des affaires d’une certaine gravité. Un enfant perdu depuis des années peut retrouver ses parents grâce à la comparaison biologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *