Conseils pratiques sur la pose de garrot

Quand une personne se blesse gravement à l’un de ses membres, on lui met le plus souvent un garrot. Et cela, pour maintenir la blessure immobile, avant de retrouver un médecin traitant. Mais qu’est-ce qu’un garrot et que faut-il savoir sur le sujet ?

Le garrot c’est quoi ?

Le garrot a pour objectif de garder un membre blessé immobile, mais aussi, de stopper une hémorragie. Cette technique est particulièrement utilisée dans le cas où une personne accidentée est loin d’un centre d’hospitalisation ou de secours immédiat. En d’autres termes, c’est une solution provisoire, et qui ne peut pas durer longtemps. On l’utilise seulement, avant de trouver un médecin spécialiste qui peut traiter efficacement la blessure. Par ailleurs, le garrot et sa pose sont des systèmes qui devraient être connus et maitrisés par chacun d’entre nous. Cela, parce qu’on n’est jamais loin d’un sinistre. Cependant, il faut savoir comment faire parfaitement la pose du garrot parce qu’une mauvaise manipulation peut être fatale pour le blessé. Ainsi, dans un premier temps, il est nécessaire de savoir qu’il existe plusieurs types de garrot. En premier lieu, vous avez le garrot médical. Il est surtout utilisé par les professionnels comme les pompiers, les secouristes ou encore les chirurgiens. Ensuite, vous avez le garrot pneumatique qui permet d’utiliser un brassard qu’on gonflera à l’aide d’un appareil à gaz. Il y a aussi le garrot improvisé qui est fait avec des éléments de fortune si une personne se blesse en pleine nature, par exemple. Dans ce cas, on utilise des bâtons, de la cravate, etc. il y a aussi le garrot à clip qui est un outil vendu en kit et qui peut être réutilisé. Et enfin, le garrot tactique qui est surtout utilisé par les soldats en terre de guerre.

Pose du garrot

Le garrot se pose rapidement et ne doit pas se faire attendre si la personne blessée présente une hémorragie au niveau de l’un de ses membres. Cependant, avant la pose, il est nécessaire de considérer les quelques points ci-après. Le garrot est à poser si on ne peut plus effectuer la fixation au niveau du point de compression. Il est à installer également, quand l’ouverture de la plaie est très importante. Ce sera aussi le cas, si la blessure a été causée par un objet extérieur ou que le membre a été broyé. Enfin, si la personne qui fait le secours a une autre personne à secourir juste à côté. Par ailleurs, vous devez également faire en sorte que l’heure de la pose du garrot soit écrite sur le front de la victime afin de prévoir l’heure exacte pour l’enlever. Cela, parce que le garrot ne doit pas être maintenu en place, plus de 2 h d’affiler. L’écriteau sert dans ce cas, de mémo et d’info pour les autres personnes qui vont ensuite, prendre en charge la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *