Connaitre le fonctionnement des e-pharmacies pour bien les utiliser

Avec l’avènement de l’outil internet, on se trouve de plus en plus sur une diversification du marché, de la vente, du système de commercialisation ainsi que des produits présents sur le marché. En effet, de nos jours, même le marché très réglementé de la pharmacie a acquis le mode de communication par internet. Cela, même si seulement 4000 médicaments sont autorisés à être vendus sans prescriptions médicales. Comment consommer avec modération ou sans risque dans ce cas, avec la présence de l’e-pharmacie sur la toile ?

Une législation française qui n’accepte que la vente des médicaments ne nécessitant pas d’ordonnance

La législation française est très stricte en ce qui concerne la vente de médicaments en ligne. En effet, une ordonnance du 19 décembre 2012 stipule qu’il est possible d’ouvrir un site d’e-commerce dédié aux produits pharmaceutiques, seulement, si le propriétaire de l’enseigne en ligne dispose d’une enseigne physique réelle. Il devra également avoir à sa disposition, une attestation qui lui permettra d’ouvrir une officine réelle émanant de l’Agence Régionale de la santé. Il est aussi très clair que le propriétaire de l’officine soit un membre à part entière de l’Ordre des pharmaciens. Cette ordonnance souligne également, que seulement 455 groupes de médicaments sont commercialisables en ligne. Ces derniers qui n’ont pas besoin d’une prescription médicale et qui ne peuvent pas faire l’objet d’un remboursement. Il s’agit entre autres, de certains médicaments qui traitent les troubles de la peau, des problèmes oculaires, des soucis gastriques et intestinaux, ainsi que des médicaments qui traitent les problèmes circulatoires, le déséquilibre du sommeil, mais aussi, les médicaments qui soignent les addictions aux tabacs.

Être vigilent sur la provenance du produit

Par souci de marketing et de volume de vente, plusieurs sites d’e-pharmacie contournent les règles et vendent des médicaments qui peuvent demander des prescriptions médicales. Il existe également des enseignes en ligne qui commercialisent des médicaments à un nombre supérieur à la normale même si ces derniers demandent des limitations pour éviter le surdosage. On doit également faire attention étant donné que pour avoir un bon prix d’achat, des sites proposent des médicaments à la provenance douteuse. Face à cela, l’OMS recommande à ce qu’on n’achète pas des médicaments qui proviennent d’un site hébergé à l’étranger ou à l’extérieur de la zone euros. Cela peut être un gage de la sécurité et de l’authenticité du produit afin de ne pas risquer de consommer un produit médicamenteux périmé ou ne contenant pas les principes actifs règlementaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *